Bouffée de chaleur: ménopause

Bouffées de chaleur.

Les bouffées de chaleur nocturne, nuit ou la journée, chez la femme, sont le plus fréquemment associées à la ménopause. Normalement, notre organisme maintient sa température corporelle autour de 37°C. Ce chiffre doit être constant, il est indispensable à la vie.

Ce chiffre de 37°C est maintenu en partie grâce aux variations du débit sanguin au niveau de la peau : si l’organisme se réchauffe (chaleur extérieure, exercice musculaire, fièvre) les vaisseaux sous-cutanés vont se dilater pour que plus de sang circule sous la peau et permette un refroidissement. Il se produit aussi une sudation, car l'évaporation de l'eau (sueur) à la surface de la peau va faire baisser la température corporelle.

Les oestrogènes qui sont des hormones ovariennes, interviennent dans la régulation de la température du corps. Au moment de la ménopause l’équilibre entre les taux des différentes hormones sécrétées par les ovaires est modifié. La sécrétion d'oestrogènes diminue, et influence ce mécanisme de régulation de la température corporelle et entraîne des bouffées de chaleurs.

Signes et manifestations:
Les bouffées de chaleur se manifestent à tout moment, sans avertir, le jour, la nuit, au travail, à la maison… par une brusque sensation de chaleur au niveau du décolleté, du cou et remontant vers le visage ; elles sont accompagnées d'une rougeur de la peau et de sueurs. Les bouffées de chaleur durent de quelques secondes à quelques minutes, elles sont plus ou moins fréquentes.

Site partenaire:
Gamme sérénité et sommeil, cliquez ici

Gamme sérénitésommeil, cliquez ici

Gamme confort féminin, cliquez ici

La nuit, les bouffées de chaleur peuvent réveiller la femme, elle est trempée de sueurs ; quand la bouffée de chaleur cesse, les sueurs deviennent froides. La femme est parfois même obligée de changer de vêtements, voire - plus rarement - les draps du lit au milieu de la nuit.

Quand les bouffées de chaleur surviennent plusieurs fois par nuit, le sommeil est de mauvaise qualité, les journées sont difficiles: fatigue, irritabilité, troubles de la concentration…

Les bouffées de chaleur qui surviennent dans la journée sont tout aussi incommodantes en rendez-vous, dans un dîner, dans une conférence…certaines femmes ne veulent plus sortir (ou moins).

Certaines femmes ont parfois plusieurs dizaines de bouffées de chaleur par jour, ce qui est très handicapant pour leur vie quotidienne ou pour leur activité socioprofessionnelle.

On estime qu'environ 50% des femmes ont des bouffées de chaleur au moment de la ménopause, et elles durent environ 5 ans, parfois plus.

Certaines personnes avec seulement quelques épisodes de bouffées de chaleur s’en accommodent, d’autres sont réellement handicapées par ce phénomène.

Les facteurs de risque:
Les bouffées de chaleur sont provoquées par un faible taux d’oestrogènes. Le profil type des femmes qui ont des bouffées de chaleur serait un faible poids corporel, des fumeuses et celles qui font peu d’exercice physique. Mais toutes ces femmes n’ont pas systématiquement des bouffées de chaleur et les autres sont aussi susceptibles d’avoir des bouffées de chaleur.

La cause la plus fréquente des bouffées de chaleur est la ménopause:
La ménopause (ou climatère) survient aux alentours de la cinquantaine ; elle est définie par l’arrêt des règles, l’arrêt de la production des hormones de l’ovaire, la stérilité. Chez un certain nombre de femmes, cette période est accompagnée de tout un cortège de signes gênants mais généralement bénins : fatigue, dépression, irritabilité, insomnie, sécheresse de la peau, prise de poids, sécheresse vaginale, baisse de la libido...et bouffées de chaleur ainsi que d’autres troubles plus ennuyeux : les pathologies cardio-vasculaires et l’ostéoporose

Une ménopause précoce due à une opération chirurgicale provoquant l'ablation des ovaires, une chimiothérapie ou une irradiation des ovaires est aussi un facteur de risque.

D’autres maladies peuvent s’accompagner de bouffées de chaleur comme la rosacée qui est une dermatose, l’hyperthyroïdie qui s’accompagne d’une augmentation de la sécrétion d'hormones thyroïdiennes et d’une augmentation de la production de chaleur corporelle...